Un samedi en enfer

Capture d_écran 2018-11-12 à 08.44.33J’ai passé un samedi en enfer, le matin, je ne savais même pas si je serai capable de me lever, cette impression de n’avoir qu’une seule à faire, pleurer, encore et toujours. Mais, il y avait les enfants dans les pièces à côté qui commençaient à s’agiter, un repas d’anniversaire à honorer. La première des choses a été de s’avouer vaincue, ne pas essayer de lutter, de trouver en soi les ressources que l’on sait ne pas avoir. Une séance de psy le vendredi soir, et les répliques le lendemain, des répliques sourdes, mauvaises, angoissantes que rien ne vient canaliser. Je sais que le soin est à ce prix, il passe par des phases de descente aux enfers. Ces jours-là, chaque heure sans pleurs est une petite victoire sur soi-même, sur sa qualité de mère qui ne doit pas alerter ses enfants. Chaque heure qui avance rapproche du moment de se coucher et de pouvoir laisser libre cours à ses angoisses, à ses peurs, à cette peur de finir par accepter. Je n’ai pas encore renoncer à l’idée, je n’ai pas encore céder contre l’évidence, je ne veux pas encore me dire que jamais, je ne le reverrais, que jamais son nom ne s’affichera sur mon téléphone. Je ne veux pas lui trouver des raisons, je ne veux pas entendre des explications logiques, je ne veux pas tout cela.

Je suis entre deux mondes, entre deux temps, avant le renoncement…

Et puis, il y eut dimanche, un peu comme on sort d’un tunnel, le matin qui n’est plus chagrin, l’envie de voir du monde, et puis celui d’aller courir et de faire du pain, une autre victoire, une journée entière de paix intérieure. Sans tirer de plan sur la comète, sans espérer quoi que ce soit de plus que ce jour au calme. Pierre à pierre, petite victoire après micro-avancement.

6 réflexions au sujet de “Un samedi en enfer”

  1. Tu es en bonne voie Laure.
    Des moments de vide, de tristesse , de doute, tu en auras sûrement beaucoup mais ils vont s’espacer. Simplement dis toi que cet homme n’a pas su apprécier ton amour et tes qualités comme il se doit et il n’etait pas fait pour toi . Même si ça fait mal …
    Le sport est souvent providentiel dans ces moments-là alors cours, cours, cours avec Michel à fond dans les oreilles !! et apprécie les magnifiques couleurs de l’automne ! Se vider le corps et l’esprit … et tu verras petit à petit la vie deviendra de plus en plus belle !
    Courage je pense à toi .

    Aimé par 1 personne

    1. Sauf que le me demande si la laisser écrire n’est pas l’éloigner s’il voulait revenir, redevenir remuante.. n’est ce pas cela qui fait fuir ? Elle me dépasse Clothilde en même temps que j’ai besoin d’elle.

      J'aime

  2. Laure,
    Tu es toi! ! Avec tes envies, tes joies, tes peines, tes sentiments, tes idées, tes coups de gueule ….. Tu es toi, une personne entière…
    Tu ne peux vivre une histoire d’amour épanouissante si tu te frustres d’ecrire, de dire, si tu n’es pas toi même ….
    Si tu dois te taire ou mesurer toujours tes paroles ou tes pensées … Non?
    Jette un petit regard sur le passé ( pas longtemps quand même )
    Assume la personne que tu es car tu es une belle personne et sois en fière .

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s